Jean-Charles Dotigny

Artiste Plasticien
Intimythologies                       Contact
2010 ······ La Morue Noire - Bègles


Autel Particulier ®


Un HOTEL peuplé d’hôtes de passage, refuge illusoire des archives de l’intime, encombré d’objets retrouvés, jamais perdus.

L’AUTEL des offrandes et sacrifices où l’on s’adonne à l’idolâtrie de quelques héros et fantômes personnels.

Y trônent des reliquaires. Et trainent nos reliquats.
Cet HOTEL particulier, demeure symbolique, idéale, singulière, luxueusement meublé de chimères, on s’y pense maître de maison.

Ici, le roman de nos origines s’écrit en lettres de noblesse.

On est là peintre d’histoire et l’on enfile des panoplies.

Le caniveau tutoie le haut du pavé et le col blanc se teinte du bleu de travail

JCD


2011 ···························· Écomusée de l'Avesnois - Fourmies



A Fourmies (Nord) le musée du textile et de la vie sociale,

ancienne  filature du 19e siècle, m’offre une carte blanche.

Métiers à tisser et machines imposantes, reconstitutions de rues pavées, échoppes d’artisans et estaminets ; Le lieu monumental et émouvant accueille un ensemble d’œuvres au sein des collections permanentes.

Contrastes et  correspondances, recherche de positionnements  pertinents, tissent un dialogue sensible.


Octobre 2011 ·········
Musée Georges de Sonneville - Gradignan 


Créateur ? Plasticien ? Artiste ? ®


CHAMBRE DES VERRERIES

Une table est mise, vitrifiée, dans un souffle chaud, sans flamme, le verre s’est abandonné,

Puis figé, temps arrêté, à temps

A froid, la tabula devient tableau, ni Cène ni souper fin

Vanité, acide et amère : nature morte au verres et citron.

Ecrivant «  la métamorphose » Kafka ne mangeant chaque jour

Qu’un citron



CHAMBRE DES PEINTURES

Des profondeurs de l’humble tissu laineux naissent figures et effigies

Nobles images dérobées à l’intimité du roman familial

Le premier vol de Jean Genet fut dans un train

Celui d’une couverture



CHAMBRE FEUTREE

Ici le lieu est l’œuvre, caverne, caméra obscura

Un rai de lumière révèle l’absence

Fixe le silence étoffé



CHAMBRE DES CURIOSITES

Papiers, tissus, plomb, cire, terres, feutre… tous ont croisé le feu dans l’espoir d’une transmutation. Collection de carbonisations, reliques et reliquaires, fonds de tiroirs en cage

Petits restes précieux

Comme une pelote d’effraie



CHAMBRE CLAIRE

Tête en terre, racines au ciel, le Catalpa offre sa souche à une jeune pousse d’Acacia épris de lumière

Conversion

            
Été 2015 ········· Musée Ernest-Cognacq - Saint Martin de Ré


Nouvelles Intimythologies ®


L’exposition met principalement en valeur ma production picturale de ces 20 dernières années utilisant comme support privilégié de vieilles couvertures militaires.

J’ai retrouvé cet humble tissu feutré dont on recouvrait hommes et objets en attente, en transfert. Il ravive une histoire commune aux passants du 20e siècle.

Loin de la toile du peintre, blanchie, soumise, écartelée sur le châssis, elle, n’est pas d’un abord facile. Ses qualités plastiques n’en font pas un support aisé.

Entre peau et fourrure, elle convoque le toucher. Pourtant certains en redoutent le contact, le soupçonnent grossier.

On est sans attention pour sa teinte sombre et uniforme, mais il faut s’approcher, dans l’usure guetter vécus et repentirs, profiter des faux plis, des replis, du passage de l’homme… et inscrire le mien.


                   
2015.................................. Pôle culturel du Bois Fleuri - Lormont


JC DOTIGNY


Mise en espace en clair obscur, l’exposition insiste sur les éléments récurrents, influences, hommages et citations, qui constituent  l’autofiction et le récit autobiographique dans ma recherche plastique.

De part et d’autre d’une installation,  axe de la présentation sur le thème de la filiation, se développent objets, volumes et peintures en métaphores poétiques, détournements, vanités et mutations plastiques.



                                   

                                                                    

2017 — Frogtown, Los Angeles